Accueil


Dans les ruelles. de Ksar el Kebir, il y avait un riad, le riad de mon enfance, celui qui a vu grandir toutes mes passions. Autour de la fontaine centrale, les orangers, le jasmin parfumaient les couloirs, apprivoisant les rayons de soleil et les oiseaux errants. Je me souviens de tous ces matins... leurs chants marquaient le début de mes journées, je pous­sais cette énorme porte de bois sculpté d'arabesques et je déambulais à l'intérieur de tout cela. C'est dans ces petits moments de poésie qu'aujourd'hui les poèmes que je chante trouvent leur voix. Mon rapport à la nature, à la fleur en particulier, m'a repris plus tard, quand je me suis installée à Marrakech, que j'ai pris le temps de replonger dans ces souvenirs. Au même moment, ma passion pour le chant se construisait. "Undor ila al-boustan ma baina tawbin akhdarin», extrait de Nouba Al Maya. Aujourd'hui, chez moi, dans chaque coin je recompose mes couleurs , mes odeurs et mes repères d'autrefois à travers les fleurs. Je les observe, je les vois vivre... Elles me racontent l'âme enfantine de mes Jardins secrets, et je leur chante ma reconnaissance pour la source d'inspiration qu'elles ont toujours été pour moi. Je me réveille tous les matins, comme je me réveillais, enfant, à Marrakech. Les saisons passent, les roses, le bougainvillier, les clous de girofle les suivent. Le prin­temps me donne rendez-vous avec l'une de mes senteurs préférées, la fleur d'oranger, qui m'emmène, aussi loin que possible, redé­couvrir les débuts de ma mémoire. Je me réveille souvent en ayant ce vers dans la tête "A-sbahna fi rawdin bahij" (nûba al ochak),je me le murmure assise en face de ma fontaine où baignent lentement des pétales de roses rouges. Ces associations installent chez moi l'envie de recevoir, de partager... Mes invités et ma famille arrivent et ma table ne manque jamais de ces pétales, J’ai souvent l'habitude de préparer quelques petits bols d'eau tiède parfumée de fleurs d'oranger flottant sur nos histoires et nos dégustations... À la fin du repas, ils se rafraîchissent de toutes ces cho­ses que je partage forcément avec eux, juste en entretenant ma propre passion.»

Lu 68289 fois Dernière modification le Jeudi, 13 Décembre 2012 11:05
Plus dans cette catégorie : « videos

Laissez un commentaire

Make sure you enter the (*) required information where indicated.
Basic HTML code is allowed.

Find us on Facebook
Follow Us